Champagne Veuve A. Devaux

Stenopé 2008

Par Champagne Devaux & Michel Chapoutier

Visuel Stenopé 2008
Description Sténopé

Sténopé

• Nom masculin
(du grec sténos, étroit, et opê, trou)
Petit trou dans la paroi d’une chambre noire, faisant office d’objectif photographique. Dispositif optique très simple utilisé au tout début de la photographie pour capturer une image de la réalité.

L’art de faire la photographie du millésime

L’art de faire la photographie du millésime

La Genèse

Parfois, les régions viticoles se croisent et s’inspirent...

Tout commence par une rencontre entre la Champagne et la Vallée du Rhône, autour de valeurs partagées, de respect des terroirs et d’esprit d’ouverture, rencontre qui fait naître l’idée audacieuse de créer un champagne rare et de grand caractère, proposant l’image la plus fidèle d’une seule et unique année. Cette vision sans concession, tirer le meilleur portrait d’une saison, est à l’origine du choix du nom Sténopé.

L’approche

Toujours millésimé, Sténopé résulte d’une composition précise et singulière de raisins noirs et de raisins blancs : le Pinot noir et le Chardonnay, deux cépages emblématiques de la Champagne.

Le Chef de Caves Michel PARISOT sélectionne ses sujets, avec la plus haute exigence, à partir de ses parcelles de prédilection. La même rigueur sera appliquée au pressurage des raisins, à la vinification, essentiellement en fûts, ainsi qu’à la délicate prise de mousse suivie d’une longue maturation en bouteille.

L’ambition

Le défi qui consiste à interpréter, vendange après vendange, une partition unique, une partition qui révèle avec le temps, toute la personnalité du millésime et place chaque dégustateur au cœur d’une expérience sensorielle.

2008

2008

Ce que le ciel nous a réservé...

Un ciel gris et voilé domine l’année viticole. Après un hiver froid et un début de printemps maussade, les températures se réchauffent en mai et permettent une floraison normale à partir de mi-juin. La fraîcheur estivale conduit ensuite à des vendanges qui ne débutent que dans la seconde quinzaine de septembre.

Les prémices d’un grand millésime sont perceptibles très tôt.

Avec une bonne richesse en sucre et une acidité bien présente, les équilibres de base sont remarquables dès les premières fermentations. Ils dessinent le profil de champagnes élégants, dotés d’une grande finesse et d’un indéniable potentiel de vieillissement. Une fois encore en Champagne, les caprices d’un climat changeant, mais clément en fin de campagne, auront bousculé les pronostics pour donner naissance à un millésime de haut vol.

Sténopé 2008

Sténopé 2008

Ce qu’il révèle...

Le premier nez, empreint d’une certaine austérité, nous rappelle la fraîcheur climatique de l’année viticole 2008. Puis apparaissent quelques notes toastées et chocolatées qui nous renvoient à la vinification spécifique réservée à Sténopé. Enfin, les agrumes confits et les épices explosent en senteurs à la fois très présentes et aériennes. Cette progression olfactive remarquable nous fait percevoir la complexité de ce millésime.

La bouche est douce mais d’une tendre tonicité. Elle nous accompagne vers une longue finale citronnée aux senteurs de bergamote. La première fermentation réalisée principalement en fût nous apporte en bouche une sensation crémeuse et les notes de praliné et de grillé caractéristiques.

Sténopé 2008, un champagne chaleureux - voire enjôleur, nous entoure d’une mélodie qui ne quitte plus l’esprit. Un univers nous envahit.